Services en Français

La violence n’est pas toujours physique
Comprendre les différentes façons dont une personne peut être victime de violence peut aider à en reconnaître les signes avertisseurs et à faire preuve d’empathie.

La violence économique
Vous empêcher d’obtenir un emploi, prendre votre argent, vous obliger à demander de l’argent, vous harceler au travail, vous obliger à justifier vos dépenses.
L’isolement
Contrôler ce que vous faites, qui vous voyez, à qui vous parlez, où vous allez et vous coupez de vos amies et amies ou de votre famille.
La violence physique
Tout geste physique visant à vous blesser ou à vous intimider : gifler, donner des coups de poing ou des coups de pied, bousculer, enfermer une personne à la maison, abandonner une personne dans un lieu non sécuritaire.
La violence sexuelle
Vous faire faire des gestes sexuels contre votre volonté, des attouchements non désirés, abus sexuel envers une ou un enfant, attaquer vos parties génitales.
L’intimidation
Provoquer la peur par des expressions faciales, le ton de voix, des gestes, en frappant des choses, en détruisant des biens, en traquant et en harcelant.
La violence émotive
Vous rabaisser, vous faire sentir mal à l’aise, vous insulter, jouer avec vos nerfs, vous faire vivre de la jalousie, vous faire douter de vous-même.
Se servir des enfants
Vous faire sentir coupable au sujet des enfants, se servir des enfants pour vous transmettre des messages, profiter des droits de visite pour vous harceler, vous dire que vous êtes une mauvaise mère.
Les menaces
Menacer d’enlever les enfants, de se suicider ou de commettre un homicide, de vous dénoncer à l’aide sociale, de blesser vos animaux de compagnie ou les personnes que vous aimez.

Source : http://www.safetynetnipissing.ca/fr/quest-ce-que-la-violence/

En reconnaissant et en comprenant les signes avertisseurs et les facteurs de risque de la violence faite aux femmes, vous pouvez aider! Si vous remarquez l’un des signes avertisseurs suivants, le temps d’agir est probablement venu :
Il la rabaisse.
Il parle tout le temps et domine la conversation.
Il la surveille tout le temps, même au travail.
Il essaie de prétendre qu’il est la victime et il agit comme s’il était déprimé.
Il essaie de l’empêcher de vous voir.
Il agit comme si elle lui appartenait.
Il ment pour bien paraître ou exagère ses qualités.
Il agit comme s’il était supérieur aux autres membres de sa famille et plus important qu’eux.
Elle s’excuse ou trouve des excuses à son comportement, ou elle devient agressive ou se met en colère.
Elle semble mal à l’aise de s’exprimer en sa présence.
Elle semble être malade plus souvent et s’absente du travail.
Elle essaie de masquer ses blessures.
Elle trouve des excuses à la dernière minute pour ne pas vous rencontrer ou elle essaie de vous éviter lorsqu’elle vous rencontre dans la rue.
Elle semble triste, seule, repliée sur elle-même et craintive.
Elle consomme des drogues ou de l’alcool pour faire face à la situation.
La ligne francophone de soutien Fem’aide, au 1 877 336-2433 (ATS: 1 866 860-7082) est disponible 24 heures sur 24 à l’intention des femmes victimes de violence en Ontario. Ce service est anonyme et confidentiel. Le personnel discutera avec vous des signes avertisseurs de violence que vous aurez constatés et vous fera des suggestions sur l’aide que vous pouvez fournir. En cas d’urgence, appelez la police (9-1-1).

Avez Besoin D’Aide?

Si vous êtes en danger immédiat, appelez le 911.

Si vous n’êtes pas en danger immédiat, mais que vous avez besoin d’aide, il existe des ressources dans votre collectivité.

mise en garde

C’est au moment où la relation de couple prend fin que le risque de violence mortelle est le plus élevé pour les femmes victimes de violence conjugale. Si vous êtes en danger immédiat, appelez la police. Pour obtenir de l’aide ou établir un plan de sécurité, communiquez (en Ontario) avec la ligne francophone de soutien Fem’aide au 1-877-336-2433 ATS:1-866-860-7082.

Une intervenante francophone est disponible dans le Comté de Renfrew pour accompagner les femmes dans le besoin 

If you are in a violent relationship, speaking to someone in French (your mother tongue) may facilitate better communication, understanding and promote emotional support. To find out more about this free and confidential service in French cell phone or text : 613 585-3414 or visit the EORC website for information http://www.eorc-creo.ca .   The purpose of the TSW is to support Francophone women (in the Renfrew County) in transitioning towards a violence free relationship. Perhaps she can help your sister, cousin, daughter or friend.  

Le service francophone en appui transitoire pour femmes victimes de violence, pourrait aider une amie, une sœur, une tante, une cousine ou une femme que vous aimez. Souvent nous pouvons comprendre et communiquer en anglais.  Parfois cela fait du bien de parler avec quelqu’un de nos émotions, de nos défies dans notre langue maternelle à quelqu’un qui comprend en français, anglais et ne juge pas. Pour rejoindre l`intervenante en appui transition par texte ou cellulaire 613 585-3414 ou visiter le site web du CREO http://www.eorc-creo.ca .   L`intervenante francophone en appui transitoire est disponible pour aider les femmes francophones victimes de violence offrant l’écoute, de l’information, des ressources appropriées, du soutien, la revendication des droits entre autre.

resources utiles partout en Ontario

www.undroitdefamille.ca

Ligne de soutien pour femmes touchées par la violence:

Fem’aide

www.femaide.ca

1 877 336-2433
ATS: 1 866 860-7082

Jeunesse, J’écoute
www.jeunessejecoute.ca
1 800 668-6868

voisinsamisetfamilles.ca